Les enseignes nationales boudent à nouveau Saint-Etienne!

Entre 2014 et fin 2017, j'avais notamment souhaité orienter l'action de la délégation commerce de la Ville de Saint-Etienne sur la promotion en direction des enseignes afin d’attirer de nouvelles marques qui faisaient défaut jusqu'alors à notre territoire.

Dans ce cadre, nous avons accueilli la revue spécialisée Sites Commerciaux, participé aux différents salons spécialisés (Salons Franchise Lyon, Paris, Mapic, Siec …), accueilli les rencontres régionales du commerce, reçu des investisseurs, co-organisé Viso commerce, conçu une plaquette de promotion du territoire, soutenu les porteurs de projets, accompagné les agents immobiliers...

Cette politique volontariste avait contribué à l'ouverture de dizaines d'enseignes dans notre ville dont la presse s'était beaucoup fait l'écho ces dernières années.

L'année 2018 aura malheureusement été marquée par un très fort repli des enseignes nationales avec très peu de nouvelles implantations malgré quelques ouvertures significatives comme Flying Tiger mais surtout des départs inédits d'enseignes qui ont décidé de quitter, purement et simplement Saint-Etienne : Maison Pozzoli, Cinna, S.Oliver, Geek Store, Beauty Success, Toys R Us Express, G Star, La Grande Recrée, Lucien et la Cocotte et plus récemment l'enseigne stéphanoise Gustum qui vient de fermer ses restaurants du côté de Bellevue et de Châteaucreux...

Ce repli devrait être confirmé par le traditionnel bilan annuel des ouvertures-fermetures réalisé en chaque début d'année par le Progrès.

Ce repli est particulièrement inquiétant alors même que les effets des manifestations des gilets jaunes ne se sont pas encore faits sentir, que nos indépendants souffrent également comme jamais et que le projet Steel voulu par le Maire arrive à grands pas.

Lionel Saugues

Publié le 23 février 2019 à 08:59:21 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Saint -Etienne : Nouveau coup dur pour la Rue de la République!

Nouveau coup dur pour la Rue de la République

Ces dernières années, cette rue commerçante emblématique avait connu un léger regain d'activités dans sa partie basse notamment avec l'implantation de belles boutiques ou activités de services : 1909 Escape Game, Citya, Tapis Vert, Supercagette, Nounou Adom, Globule Rouge, L'Atelier du sourcil...

Ces ouvertures s'inscrivaient dans une dynamique que nous avions souhaitée initier autour des événements "République du design", "République des Livres" ou encore "République de Noël" dont la première édition avait vu le jour le 25 novembre 2017 avec pas moins de 9 neufs locaux utilisés et 11 associations mobilisées.

Depuis quelques mois maintenant, on assiste à une nouvelle série de dépôts de bilan ou d'annonces de fermetures : photographe, chausseur, transfert de Vapostore, boutique Cinna d'ici peu de temps...

Au regard de la situation et comme de nombreux stéphanois, je regrette que l'équipe municipale n'ait pas souhaité reconduire l'opération "République de Noël" et ne se mobilise plus suffisamment pour relancer cet axe pourtant si stratégique entre notre coeur de ville et le secteur de Chateaucreux.

Lionel Saugues

Publié le 25 novembre 2018 à 15:46:05 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Ouverture prochaine, à Saint-Etienne de plus de 6 000 m² de commerces!

Le 3 avril dernier, les membres de la Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC) de la Loire se sont réunis et ont émis un avis favorable pour la création à Saint-Etienne d'un magasin alimentaire Intermarché de plus de 2 000 m2 accompagné d'un drive

Le même jour, une autorisation a également été donnée pour la création, à Centre deux et sur plus de 4 000 m2, d'une enseigne dans le domaine du prêt à porter de type PRIMARK.
Cette création s'inscrit dans la politique de modernisation de ce centre dont la presse s'est récemment faite l'écho. 
En effet, créé il y a bientôt près de 40 ans, Centre deux va subir une concurrence particulièrement forte avec l'ouverture dans un an de STEEL.

L'arrivée d'une telle locomotive a pour objectif, notamment, de limiter la fuite de la clientèle en direction de ce pôle concurrent.

Dans ce contexte, il convient plus que jamais de mettre en œuvre un projet particulièrement ambitieux pour notre Cœur de Ville
A défaut, nos boutiques de prêt à porter et nos commerces indépendants risquent de se retrouver pris en étau entre le nouveau projet périphérique STEEL, la nécessaire rénovation de Centre deux et le développement continu de l'offre commerciale à l'échelle de l'agglomération.

Lionel Saugues

Publié le 16 mai 2018 à 16:26:06 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Le marché international professionnel de l'implantation commerciale



Le  Marché International Professionnel de l'Implantation Commercial (MAPIC ), qui s'est déroulé du 16 au 18 novembre 2016 à Cannes, est l'un des salons internationaux de l'immobilier commercial les plus importants avec chaque année plus de 8 000 participants venus du monde entier. L'inauguration du salon a été réalisée jeudi 17 novembre par Martine Pinville, Ministre du Commerce.

Cet événement incontournable permet de découvrir les projets commerciaux et les tendances de demain, de rencontrer les acteurs du commerce mondial.

Pour ce qui me concerne, je m'y suis rendu dans le cadre de mes fonctions nationales, jeudi 17 et vendredi 18 novembre. Une belle occasion de découvrir des projets portés par des collectivités (Bordeaux, Marseille, Calais, Mulhouse, Nancy, Metz, Poitiers, Le Havre...) et d'échanger longuement avec Madame le Maire de Calais, avec Nathalie Motte Desurmont, 1ère Adjointe au Maire de Mulhouse et Christophe Baraston, 1er Vice Président du Club des Managers de centre-ville sans oublier de nombreux développeurs et investisseurs.

Saint-Etienne était également bien représentée au travers de nombreux projets : Apsys, Mercialys, Klepierre.

Le MAPIC est en cela très complémentaire des Salons de la Franchise organisés à Paris ou à Lyon où je me rends régulièrement pour aller notamment à la rencontre de représentants d'enseignes et de porteurs de projets.

Lionel Saugues 

Publié le 19 novembre 2016 à 18:39:35 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Premières Assises Nationales du Commerce de Proximité, les 24 et 25 octobre 2016 à Besançon

Plus de 500 congressistes français et étrangers sont attendus pour les premières Assises Nationales du Commerce de Proximité qui se dérouleront le lundi 24 et le mardi 25 octobre 2016 à Besançon.

Au programme du Lundi 24 octobre :

  • 10 heures : Ouverture des assises par Mme Martine PINVILLE, secrétaire d’État, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire ; M. Dominique ROY, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs ; M. Paul GROSJEAN, président de la Chambre régionale des Métiers et de l’Artisanat de Franche-Comté ; M. Jean-Louis FOUSSERET, maire de Besançon, président de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon.
  • De 11 à 11 heures 30 - Conférence/débat : Le manifeste des commerces et  services de proximité.
    Inervenant : M. Jacques MARCEAU, président de Aromates, ancien enseignant à l’IEP d’Aix en Provence.
  • De 11 heures 45 à 12 heures 30 - Conférence/débat : Une vision prospective du commerce
    Intervenant : Thibault LE CARPENTIER, directeur associé du cabinet Obsand.
  • De 14 à 14 heures 45 - Conférence/débat : Pour un modèle français d’organisation et de gestion des  centres villes : la coopérative de développement économique, un outil innovant inspiré du Québec 
    Interveant : M. Francis PALOMBI, président de la Confédération des Commerçants de France.
  • Atelier : De la grande distribution au commerce indépendant : l’exemplarité des parcours d’un ancien responsable de Décathlon et d’un ancien responsable d’hypermarché.
  • De 15 à15 heures 45 - Conférence/débat : périurbanisation, urbanisme commercial : le retour vers la centralité
    Intervanant : 
    Mme Dominique MORENO, docteur en droit, Secrétaire Générale de la Commission Commerce de la CCI Paris Île-de-France.
  • Atelier : Le Développement durable au service des emplois de proximité
    Intervenant : M. Éric ALAUZET, député du Doubs
  • De 16 à 16 heures 45 - Table ronde/débat : Le management de territoire, relancer le commerce de proximité au cœur des territoires
    Intervanants : M. Robert MARTIN, président du club des managers de centre-ville, M. Jacques MARIOT, président de l’Office de Commerce de Besançon.
  • Conférence : Adapter son commerce aux nouvelles technologies sans perdre sa proximité
  • De 17 heures 30 à 20 heures : Visite de la ville par Besançon
  • 20 heures 30 : Apéritif dînatoire

Au programme du mardi 25 octobre :

  • 8 h 30 : Accueil/café
  • De 8 heures 30 à 9 heures 15 - Conférence/débat : Proximité et quartier prioritaire : renforcer le tissu économique, notamment, commercial, pour conforter le lien social et l’emploi
    ntervanant : Mme Valérie LASEK, directrice générale d’Epareca,
  • De 9 heures 30 à 10 heures 15 - Table ronde/débat : Développer la professionnalisation des commerçants non sédentaires, la valorisation de l’outil des foires et marchés, un atout pour les villes
    Intervanants : Mme Monique RUBIN, présidente de la Fédération des Syndicats de Marché de France; M. Alain STEHLY, président-directeur général de la société Vitabri; Mme Brigitte ROUSSEL-GALIANA, adjointe au maire de Montpellier, déléguée au commerce; Mme Dominique Moreno, docteur en droit, Secrétaire générale de la commission commerce de la CCI Paris Île-de-France.
  • Atelier : Le référencement local au service du commerce de proximité
    Intervenants : M. Marc PERREY, société Silicon Comté; Mme Nathalie BERNARD, directrice du commerce CCI25.
  • De 10 heures 30 à 11 heures 15 - Table ronde/débat : L’expérience du commerce de proximité chez nos voisins une autre approche du commerce de proximité
    intervenants :
    M. Stefano BOLLETTINARI, président de l’association italienne du commerce de proximité; Mme Angela GREGORINI, 1 ère  adjointe au maire chargée du commerce, Neuchâtel, Fribourg.
  • Atelier : Faire incuber les projets, développer l’offre de proximité, de l’importance de la synergie et du partenariat
    Intervenants : M. Guerric CHALNOT, délégué au commerce de proximité de la Ville de Besançon; M. Fréderic MARQUET, manager du commerce de Mulhouse.
  • De 11 heures 30 à12 heures 15 - Table ronde/débat :La grande distribution à la reconquête du commerce de proximité
    Intervenant : M. Claude RISAC, directeur des relations extérieures du Groupe Casino.
  • Atelier : L’économie sociale et solidaire : des activités hors des réseaux classiques
    Intervenants : M. Christophe BRUET, Garage solidaire du Jura; Mme Claire CARDINAL, directrice de la Conciergerie solidaire de Dijon, Société Go’Up.
  • De 12 heures 30 à 13 heures 15 - Conférence/débat : Quel positionnement numérique des commerces
    Intervenants : «J’achète au Puy en Velay» (CCI 43); Mme Ginette VINCENT, adjointe au maire du Puy en Velay.

Publié le 28 juillet 2016 à 21:43:50 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Retour sur la 11ème édition des Assises Nationales du Centre-Ville qui s’est déroulée à Rennes



1152 congressistes, Élus locaux, Parlementaires, acteurs du centre-ville, étaient présents à Rennes pour la 11ème édition des Assises Nationales du Centre-Ville.
Ce fut l’occasion pour Centre Ville en Mouvement de présenter en avant-première aux journalistes les résultats du «Baromètre du centre-ville et des commerces : attentes et usages des Français».

Tout au long de ces Assises, les spécialistes sont revenus sur ce Baromètre et les intervenants ont pu réagir sur les résultats qui pour certains peuvent paraître surprenants.
Coté chiffre on par exemple que 78% des personnes interrogées ont déclaré préférer se rendre dans les commerces de centre-ville plutôt que dans un centre commercial de périphérie.

Le Centre-Ville Dating, a réuni pour des échanges sur l’attractivité des cœurs de villes des élus et des enseignes. Les élus étaient nombreux pour échanger et de présenter les atouts de leur ville, les locaux vacants dont ils disposent…

Des tables rondes animées par des spécialistes ont permis de traiter de différentes thématiques :

  • Quels leviers d’action pour conforter nos centres-villes ?
  • Comment encourager la digitalisation des commerçants ?
  • Comment créer des parcours qui dynamisent le commerce de centre-ville ?
  • Nouvelles mobilités: quelles conséquences pour l’activité commerciale et artisanale en centre-ville?
  • Stationnement: quelles solutions innovantes pour le centre-ville de demain?

Le programme expérimental d’investissement de la Caisse des Dépôts a également fait l’objet d’une présentation avec 10 centres-villes en France concernés (Cahors, Châlons-en-Champagne, Flers, Lunéville, Miramas, Nevers, Perpignan, Valence, Vierzon et une commune d’Outre-Mer).

Différentes visites de terrain ont permis de découvrir la Ville de Rennes, ses atouts et ses  nombreux projets en cours (visite du chantier du métro ligne B, visite du Couvent des Jacobins et du Centre des congrès de Rennes Métropole…) 

Enfin, une matinée était consacrée à la présentation des Observatoires Nationaux du Centre-Ville, créés fin 2015 par Centre-Ville en Mouvement :

  • L’Observatoire de la diversité commerciale et artisanale que j'ai lhonneur de présider,
  • L’Observatoire de l’environnement et de la vie urbaine,
  • L’Observatoire de la mobilité et de l’énergie. 

Enfin, des coquelicots d'or ont été remis à différentes villes particulièrement investies sur la thématque du commerce. C'est dans ce cadre que la ville de Saint-Etienne a été distinquée mettant en exergue le travail qu'avec mes collègues nous conduisons depuis un peu plus de deux ans.

Retrouvez les photos de la remise des Coquelicots d’or 

Lionel Saugues

Publié le 23 juin 2016 à 13:19:39 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Le Conseil du Commerce de France se dote d’un nouveau Président

 

 

 

 

 

 

 

 


Après 11 années à la tête du Conseil du Commerce de France (CDCF), Gérard Atlan passe le relai à William G. Koeberlé, 59 ans, élu Président du CdCF lors de l'Assemblée générale qui s'est tenue le 7 juin 2016. 

Pour mémoire, Le CDCF regroupe 31 organisations professionnelles de commerçants. Spécialiste du commerce (Cora, Métro, Carrefour, Marionnaud), William G. Koeberlé, administrateur du CDCF depuis 2014, est également président de la Fédération Française de la Parfumerie Sélective (FFPS) depuis 2011 et de la Fédération Européenne des Parfumeurs Distributeurs (FEPD) depuis 2015.

Alors que le commerce est confronté à une mutation profonde de ses pratiques, que l'environnement législatif en France comme en Europe est en mouvement et que la croissance est atone depuis plusieurs années, le CDCF renouvelle sa gouvernance et vient de choisir un nouveau Président qui va poursuivre les grandes missions de l'organisation qui représente 20% des entre prises françaises :

  • Rassembler les fédérations et toutes les formes de commerce autour des enjeux du commerce et utiliser la Commission de Concertation du Commerce (la 3C), aboutissement de longues négociations comme un outil de dialogue qui rassemble le Commerce au-delà du CDCF et confère une légitimité à ce secteur semblable à celle dont disposent l'industrie, les services.
  • Accompagner les 780 000 commerçants et leurs 3 millions de salariés dans la modernisation de leur outil de travail face aux nouvelles attentes des consommateurs et à la digitalisation de la relation client.
  • Positionner le commerce comme un acteur économique au même titre que l'industrie, les services en s'appuyant sur ses atouts en termes d'emploi, d'insertion dans l'emploi, d'accompagnement à la mobilité, de formation (25% des actifs du secteur sans diplômes) et de contribuable.

Crée en 1945, le Conseil interprofessionnel du commerce est devenu en 2000, le Conseil du Commerce de France. Cette organisation professionnelle réunit des fédérations et des acteurs économiques du commerce. C'est un lieu d'échanges et de rassemblement pour ses membres, les fédérations et les confédérations du secteur. Sans se substituer à l'action ou à l'expertise de ses adhérents, le CDCF représente les intérêts du commerce dans sa diversité. Sa vocation est de défendre et promouvoir le commerce, secteur majeur de l'économie nationale. Il assure la représentation générale du commerce auprès des pouvoirs publics français et européens.

De mon côté j’ai une pensée pour tout le travail accompli par Gérard Atlan au cours de ces onze dernières années à la tête du CDCF.

Pour plus d’informations : www.cdcf.fr

Lionel Saugues

Publié le 08 juin 2016 à 16:04:01 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| >>

Tous les derniers titres