Création de la Commission de Concertation du Commerce

La Secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat, Martine Pinville, vient d'annoncer la création de la Commission de Concertation du Commerce. Cette création intervient notamment à la suite de la demande que le Conseil du Commerce de France avait formulée dans son Pacte pour le développement du Commerce adressé à tous les candidats à la présidence de la République en 2012. 

Gérard ATLAN, le Président du Conseil du Commerce de France se félicite de la création de cette instance qui permettra une consultation interministérielle en amont des décisions. Pour mémoire, le Conseil du Commerce de France rassemble 31 fédérations professionnelles qui représentent plus de 650 000 entreprises et 3,5 millions d’emplois.

Il est à noter que des commissions de concertation existent dans grands secteurs économiques (la CNI pour l’Industrie et la CNS pour les Services).

Dernier élément, dans le cadre de la Loi de Modernisation de l'Economie (LME), deux commissions qui ont été depuis dissoutes par l'actuel gouvernement se réunissaient déjà pour traiter des problématiques du commerce (la Commission d'Orientation du Commerce de Proximité et le Conseil Stratégique du Commerce).

Lionel Saugues 

Publié le 24 octobre 2015 à 05:06:36 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Lundi 30 novembre, se dérouleront à Bercy les Rendez-vous du commerce avec pour thématique : Dynamiser le commerce, ils l'ont fait!

La prochaine édition des rendez-vous du commerce avec pour thématique «Dynamiser le commerce : ils l’ont fait !» aura lieu le lundi 30 novembre 2015 de 14 à 17 heures 30 au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique (Centre Pierre Mendès France) 139, Rue de Bercy (Paris).

L’ouverture sera assurée par Martine PINVILLE, Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique.

L’après-midi aura pour objectif de valoriser les bonnes pratiques et le dialogue entre les acteurs pour dynamiser le commerce de centre-ville sur la base notamment du Guide publié par le Conseil du Commerce de France.

Lionel Saugues

Publié le 22 octobre 2015 à 16:39:39 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Menace sur les revenus des commerçants !

En 2014, selon l’INSEE, les ventes TTC du commerce de détail et de l’artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) atteignent 492 milliards d’euros TTC. Soit une hausse de 0,8% en volume par rapport à l’année précédente.
Toujours selon la même source, dans le commerce et la réparation automobile, le chiffre d’affaires s’élève à 104 milliards d’euros. Après deux années de fort recul, il augmente de 1,6% et semble enfin se stabiliser.

Comme en 2013, globalement, ce sont les magasins du secteur non alimentaire (+0,3%) qui tirent profit de l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages. Néanmoins, les boutiques d’alimentation spécialisées et les artisans des métiers de bouche enregistrent un chiffre d’affaires en hausse de 1,2%.

L’étude statistique menée par la Fédération des Centres de Gestion Agrées (FCGA) sur les exercices clos en 2014 de 183 000 petites entreprises du commerce de détail, de l’artisanat commercial, des services et du bâtiment artisanal dégage, pour sa part, deux tendances majeures :

  • un recul de l’activité avec un chiffre d’affaires moyen de -1,0% (contre -0,4% en 2013),
  • une chute de la rentabilité avec un résultat courant net moyen de -3,4% (contre -1,1% en 2013).

Les données inédites de la FCGA confirment le dynamisme du commerce de détail alimentaire relevé par l’INSEE.

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,5%, le secteur réalise l’une des meilleures performances commerciales de l’année 2014, toutes professions confondues. Les crémiers-fromagers (+3,4%) et les artisans bouchers (+2,2%) se distinguent tout particulièrement.

Mieux : les professionnels de l’alimentation affichent la meilleure rentabilité de l’année avec un résultat courant de +1,3% 
Sur les 11 secteurs analysés, seulement trois présentent des hausses de chiffres d’affaires supérieures à zéro, mais qui dissimulent en réalité des baisses relatives d’activité dans les deux derniers cas :

  • Les services +1,1% (contre -0,2% en 2013)
  • Les transports +0,9% (contre +1,8% en 2013)
  • Le commerce de détail alimentaire +0,5% (contre +1,1% en 2013)

Seul le secteur des services enregistre une hausse effective de ses ventes et améliore dans le même temps son résultat courant net (-0,1%, contre -1,2% en 2013).

A l’exception de la beauté-esthétique dont le taux d’évolution d’activité est nul (0,0%, contre -1,2% en 2013), les 7 autres familles professionnelles affichent des taux d’évolution négatifs.

Dans certains cas, comme par exemple pour l’équipement de la personne (-2,1%, contre -3,5% en 2013), l’équipement de la maison (-2,2%, contre -2,7% un an plus tôt) ou encore le secteur culture et loisirs (-1,1%, contre -2,2% douze mois avant), il s’agit de tendances relatives à mettre impérativement en comparaison avec les performances de l’année précédente pour mieux comprendre ce que « disent » réellement les chiffres.

Parmi les trois autres secteurs analysés, les cafés-hôtels-restaurants enregistrent une baisse d’activité de 0,7%, identique à celle de 2013. Tandis que les ventes baissent modérément dans l’auto-moto :  -0,9%, contre -0,3% l’année dernière.

Pour l’INSEE, l’érosion des ventes constatées sur le marché de l’entretien et de la réparation d’automobiles s’explique notamment par « la fiabilité croissante des véhicules et la diminution tendancielle du nombre de kilomètres parcourus par automobile ». 

Dans l’artisanat du bâtiment, la situation se détériore plus sérieusement. Le chiffre d’affaires de ce secteur stratégique pour la croissance des TPE poursuit sa chute en 2014 : -1,5%, contre -0,2% l’année précédente.

Plus grave : la rentabilité des professionnels de la construction et de la rénovation est particulièrement affaiblie : -4,8% contre -0,5% en 2013. C’est la plus forte baisse de revenu constatée en 2014, toutes professions confondues. Couverture, plomberie, électricité, maçonnerie, menuiserie, terrassement… : tous les métiers du bâtiment enregistrent des revenus en chute.
En moyenne, le résultat courant des petites entreprises chute de 3,4% en 2014.

Parmi les plus fortes baisses :

  • L’artisanat du bâtiment -4,8%
  • L’équipement de la maison -4,4%
  • L’équipement de la personne -3,6%

Parmi les plus fortes hausses :

  • Le commerce de détail alimentaire +1,3%
  • La beauté-esthétique + 0,8%
  • La culture et les loisirs +0,1%

Sur le podium des professions qui gagnent le plus en 2014, on trouve :

  • Les pharmaciens d’officine avec 144 900 € (2013 : 146 500 €)
  • Les opticiens avec 60 400 € (2013 : 66 800 €)
  • Les ambulanciers et les taxis-ambulances avec 52 000 € (2013 : 55600 €)

Et aussi…
Les prothésistes-dentaires (46 500 €), les débitants de tabacs-jeux-journaux (45 400 €), les cafetiers et débitants de tabacs-jeux (44 400 €), les bouchers (39 900 €)…

En bas de tableau, les trois professions qui gagnent le moins sont :

  • Les coiffeurs à domicile avec 10 800 € (2013 : 10 500 €)
  • Les toiletteurs animaliers avec 12 300 € (2013 : 12 200 €)
  • Les exploitants de mercerie avec13 700 € (2013 :  14 100 €)

Et aussi…
Les parfumeries (15 600 €), les pressings (1  200 €), les salons de coiffure et les fleuristes (17 500 €), les tapissiers décorateurs (17 700 €)

Pour mémoire la FCGA  c’est près de 300 000 petites entreprises (TPE) et 103 Centres de Gestion Agréés (CGA.
Pour plus d’informations : www.fcga.fr

Publié le 20 octobre 2015 à 15:09:14 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Le bon commerçant, un guide simple et court pour redynamiser les commerces


Le bon commerçant est un guide de 36 pages proposant des solutions pour redynamiser les commerces. Ce guide sera mis en vente très prochainement sur Internet sous format ebook.
L'équipe du bon commerçant est actuellement à la recherche de partenaires pour son démarrage.

Si vous êtes intéressés : Tél. 06 87 18 18 50 / https://www.facebook.com/leboncommercant

Publié le 16 octobre 2015 à 13:09:02 dans Informations utiles sur le commerce | Commentaires (0) |

Jeudi 15 octobre se déroulera à la Cité Internationale de Lyon le Forum de la Franchise


Jeudi 15 octobre se déroulera à la Cité Internationale de Lyon le Forum de la Franchise organisé par la CCI de Lyon.
Le Forum Franchise a pour objectif de mettre en relation des créateurs, des porteurs de projet, des investisseurs ou des chefs d’entreprise qui souhaitent créer ou reprendre une franchise avec des enseignes nationales et internationales qui recrutent leurs futurs partenaires.

La franchise est un modèle économique qui permet aux créateurs de se lancer dans une activité dont le succès a été vérifié par le franchiseur et de s’appuyer sur le savoir-faire de l’enseigne. Le franchisé bénéficie d’une formation initiale, de l’aide à la recherche du local, d’une exclusivité d’exploitation sur un territoire donné, d’une assistance à l’ouverture du point de vente, de la promotion de l’enseigne via des campagnes publicitaires nationales, de l’animation du réseau… En contrepartie, le franchisé s’engage à respecter le concept, à s’acquitter d’un droit d’entrée et à verser des royalties au franchiseur.

Le Forum Franchise est l’occasion pour les futurs franchisés de conforter leur projet de création d’entreprise en rencontrant des développeurs d’enseignes et des experts du monde de la Franchise.

Visiter Le Forum Franchise c’est avoir la possibilité de rencontrer des experts (Banque, Conseils en franchise…) qui répondront aux différentes questions qui permettront au porteur de projet de multiplier ses chances de réussir avant de s’engager.

Des conférences sur la franchise animées par des experts reconnus dans leur domaine (financement, recherche d’un local commercial, caractéristiques juridiques de la franchise…) sont également proposées.
Flash Franchise permettra de rencontrer les franchiseurs présents sur Le Forum Franchise qui viendront présenter en direct leur concept en 2 minutes chrono.

Au sein de l’espace «Immobilier Commercial», vous pourrez découvrir les opportunités commerciales des sites emblématiques de l’agglomération lyonnaise.
L’espace immobilier vous offrira aussi l’occasion de rencontrer des professionnels de l’immobilier commercial.

Lionel Saugues 

Publié le 14 octobre 2015 à 15:08:10 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Lundi 12 octobre, s’est déroulé à la Tour Eiffel, la soirée de remise des prix de l’édition 2015 du Grand Prix du Commerce!


Lundi 12 octobre, s’est déroulée à la Tour Eiffel, la soirée de remise des prix de l’édition 2015 du Grand Prix du Commerce. Pour l'occasion p
lus de 200 personnes étaient présentes à cette 18e édition pour découvrir le palmarès 2015. Pour mémoire, les Trophées décernés aux commerçants mettent en lumière :

  • Le commerçants de l’année
  • Le E-commerce
  • la stratégie de développement
  • Le concept original
  • Le développement durable

Voici les gagnants de cette remise de prix :

  • Commerçants de l’année, Alexis Daudin - gérant de la boulangerie Comme à la Maison
  • 2eplace, Dominique Bouchait - Meilleur Ouvrier de France et dirigeant des Fromagers du Mont-Royal
  • 3e place, Usha Bora à la tête de Jamini - élabore des créations indiennes
  • Associations de Commerçants, l’Association des commerçants Les Vitrines de Saverne présidée par Thierry Keller.

Les lauréats par catégories :

Catégorie le commerçant durable 

  • 1er Prix, Philippe Rouxel – Le P’tit Cale Pain (Quessoy dans les Côtes-d'Armor)
  • 2ème Prix, Véronique Cahu – Source de Beauté
  • 3ème Prix, Clément Brossault – La Fromagerie Goncourt

Catégorie commerçant numérique

  • 1er Prix, Chistian Morel – Christian Morel (fleuriste à Paris)
  • 2ème Prix, Charline Sagnard & Sylvain Bruyère – Cadeau Maestro (Saint-Etienne)
  • 3ème Prix, Damien Schmitz – Our Kebab

Catégorie Commerçant Stratége

  • 1er Prix, Bernard Kervarec – Librairie M’Enfin (Rennes)
  • 2ème Prix, John Gillot – Boucherie Moderne
  • 3ème Prix, Coralie Jaussaud, Baptiste Jaussaud & Sylvain Dijon – La Grande Savonnerie

Catégorie Commerçant Tendance

  • 1er Prix, Charlotte Duménil & Anthony Duvernay – La Bicycletterie (Lyon)
  • 2ème Prix, Jean-Baptiste Charpenay-Limon – Chez Moi Paris
  • 3ème Prix, Nathalie Liorel, Nicolas Liorel & Michèle Bitetto – L’Atelier des Rendez-vous

Pour plus d’informations : http://www.editialis.fr/

Publié le 13 octobre 2015 à 15:28:21 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a présenté le 22 septembre 2015 son nouvel observatoire de la logistique e-commerce


La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a présenté le 22 septembre 2015 son nouvel observatoire de la logistique e-commerce, qui complète les outils de mesure utilisés par la Fevad pour mettre en lumière les tendances du secteur. Cette action matérialise l’engagement résolu de la Fevad dans le domaine stratégique de la logistique.

Ce
projet de R&D, incubé par la Fevad pendant un an et demi, après avoir été impulsé par ses membres marchands réunis au sein de sa commission transport & logistique, a été réalisé en collaboration avec toutes les parties prenantes de l’écosystème logistique : transporteurs, logisticiens, chercheurs et bien sûr marchands.

Derrière les 3 spécialistes en analyse de données logistiques et membres fondateurs de l’observatoire que sont WelcomeTrack (ex-Vigicolis), Neopost Shipping et DDS Logistics, ce sont 1 000 marchands de toutes tailles parmi leurs clients – adhérents Fevad ou non – qui transmettent les données relatives à leurs 40 millions de colis (10% du marché) transitant via les 25 transporteurs intégrés.

La Fevad invite les marchands à contribuer à l’observatoire en se rapprochant de ses 3 sociétés partenaires. Cette affiliation leur permettra de comparer la qualité de service de leurs transporteurs et benchmarker leur performance opérationnelle avec celle de leurs confrères, tout en garantissant strictement l’anonymat de chaque marchand.

L’observatoire de la logistique e-commerce permet une analyse quotidienne des flux physiques de commandes, avec une vision temporelle du click to possession (depuis la commande passée par le client jusqu’à sa prise en main finale) et une vision géographique, enrichie de caractéristiques inhérentes à chaque envoi (catégorie de produits, taille du marchand, B2C vs B2B, site en propre vs marketplace, vente sur stock vs événementielle).

Résultats du e-commerce français sur toute l’année 2015 (jusqu’au 31 aout 2015) 
Click-to-possession (en jours calendaires) : 5,4 jours avec les ventilations suivantes :

  • De 3,3 jours pour le point relais express à 17,1 jours pour le volumineux ;
  • De 4,6 jours pour le Finistère à 7,1 jours pour le Tarn-et-Garonne;
  • De 3,9 jours pour le textile à 11,9 jours pour le mobilier ;

Délai de livraison (en jours ouvrés): 1,6 jour avec les ventilations suivantes :

  • De 1,0 jour pour le point relais express à 7,0 jours pour le volumineux ;
  • De 1,4 jours pour les marchands expédiant plus d’un million de colis par an, à 2,8 jours pour les marchands expédiant moins de 50.000 colis par an ;
  • De 1,3 jours en Yvelines à 2,5 jours en Corse du Sud ;

Délais de préparation cumulés, entre commande et expédition (en jours ouvrés):

  • 32% le jour même de la commande ;
  • 89% le jour même ou le lendemain ;
  • 95% dans les deux jours après la commande ;

Délais de livraison cumulés, entre expédition et livraison (en jours ouvrés):

  • 4% le jour même de la commande ;
  • 55% le jour même ou le lendemain ;
  • 94% dans les deux jours après la commande ;

Taux de livraisons réussies dès la 1e tentative : 83,8%.

  • De 57,6% pour les pièces auto à 92,3% pour le loisir ;
  • De 78,4% pour les produits pesant entre 3 et 10 kg à 94,2% pour les produits de plus de 30 kg ;

Taux de livraisons non abouties et renvoyées à l’expéditeur : 0,6%.

  • De 0,3% pour l’alimentaire à 3,5% pour le meuble

Les résultats sont disponibles sur www.fevad.com/logistique ainsi que sur www.deliver-analytics.com , et s’enrichiront progressivement.

Publié le 08 octobre 2015 à 15:36:51 dans Divers | Commentaires (0) |

<< |1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| >>

Tous les derniers titres