Ouverture prochaine, à Saint-Etienne de plus de 6 000 m² de commerces!

Le 3 avril dernier, les membres de la Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC) de la Loire se sont réunis et ont émis un avis favorable pour la création à Saint-Etienne d'un magasin alimentaire Intermarché de plus de 2 000 m2 accompagné d'un drive

Le même jour, une autorisation a également été donnée pour la création, à Centre deux et sur plus de 4 000 m2, d'une enseigne dans le domaine du prêt à porter de type PRIMARK.
Cette création s'inscrit dans la politique de modernisation de ce centre dont la presse s'est récemment faite l'écho. 
En effet, créé il y a bientôt près de 40 ans, Centre deux va subir une concurrence particulièrement forte avec l'ouverture dans un an de STEEL.

L'arrivée d'une telle locomotive a pour objectif, notamment, de limiter la fuite de la clientèle en direction de ce pôle concurrent.

Dans ce contexte, il convient plus que jamais de mettre en œuvre un projet particulièrement ambitieux pour notre Cœur de Ville
A défaut, nos boutiques de prêt à porter et nos commerces indépendants risquent de se retrouver pris en étau entre le nouveau projet périphérique STEEL, la nécessaire rénovation de Centre deux et le développement continu de l'offre commerciale à l'échelle de l'agglomération.

Lionel Saugues

Publié le 16 mai 2018 à 16:26:06 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Interview France Bleu du 30 avril 2018

Bonjour,

ll me semble effectivement important que les commerçants puissent s'adapter à cette nouvelle demande de la clientèle qui souhaite pouvoir faire ses achats entre 12h et 14h comme dans de nombreuses villes de France. Je pense en particulier à la clientèle qui habite en dehors de Saint-Etienne.

Permettez-moi quand même de vous dire que c'est fort de café de voir le Maire de Saint-Etienne et sa nouvelle Adjointe donner des leçons aux commerçants alors qu'ils portent un projet commercial, Steel, qui va être destructeur pour notre centre-ville et nos commerces !

Pour moi, le plan commerce est une mesure de diversion qui fait suite à ma démission, au transfert en catimini d'Éric Bargain ou du depart ces dernières semaines de plusieurs cadres de la Direction du Commerce et notamment de la responsable du développement commerce.

Ce plan ne propose en réalité rien de nouveau.
  • Rien de nouveau en matière de marchés, 
  • Rien de nouveau sur la recherche d'enseignes,
  • Rien de nouveau sur les terrasses dont le règlement que j'ai fait modifier en début de mandat prévoyait déjà des mesures pour les terrasses chauffées.
  • ...
Gaël Perdriau semble même découvrir le management de centre-ville alors même que nous disposons d'un manager depuis plus de 15 ans déjà à Saint-Etienne !

Enfin, vous évoquiez le droit de préemption. Avec cette mesure, nous sommes totalement dans l'effet d'annonce. En effet, ce dispositif dont j'ai demandé, en vain, pendant 4 ans la mise en place verra le jour de manière opérationnelle que quelques mois avant la fin du mandat et n'aura donc aucun effet sur notre centre-ville et nos commerces.
Je vous remercie

Lionel Saugues

Publié le 30 avril 2018 à 09:03:55 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Conseil municipal de Saint-Etienne du 23 avril 2018 - Intervention de Lionel SAUGUES sur la création d’un Conseil Consultatif des résidents étrangers

Monsieur le Maire,

Avec mes collègues du Groupe « Saint-Etienne en Marche », nous sommes favorables sur le principe à la création de ce type d’instance que nous avons vu se développer ces dernières années dans différentes villes de France. Je pense à Strasbourg qui a été la 1ère grande ville de notre pays à le mettre en place dès 1993 ou plus récemment à la Ville de Grenoble.
Pour autant, nous n’approuvons pas les modalités de désignation.

Par ailleurs, nous nous interrogeons sur le retard que vous avez pris pour mettre en œuvre le Conseil des résidents étrangers de Saint-Etienne. En effet, pendant la campagne des élections municipales, votre association de soutien "Saint-Etienne 2014" proposait que "dès 2014, après le départ de la majorité municipale encore en place, qui n'a rien fait en la matière, soit mis en œuvre dans notre ville un Conseil consultatif des étrangers résidents ».

Nous sommes aujourd’hui plus de 4 ans après le début de votre mandat M. le Maire. Aussi, pourriez-vous nous expliquer pourquoi un tel retard ?

Pourriez-vous également nous donner la date prévisionnelle de la première réunion d’installation de cette instance ?

Par ailleurs, puisque que nous parlons de gouvernance, j’en profite pour prendre des nouvelles du Conseil Consultatif du Commerce stéphanois que je vous avais proposé de créer lorsque j’étais encore Adjoint au Maire et que nous avons été une des premières villes de France à mettre en œuvre et ce dès mars 2016.

Nous avions réussi, non sans difficultés, à organiser une première réunion avec les acteurs du monde du commerce. Depuis l’été 2017, une seconde réunion devait être organisée en tenant compte de vos disponibilités.
Pourriez-vous nous préciser si, depuis, cette instance a pu se réunir à nouveau notamment afin de présenter à ses membres le plan commerce que vous avez annoncé il y a quelques semaines ?

Je vous remercie et vous informe que nous nous abstiendrons sur cette délibération.

Lionel Saugues

Publié le 27 avril 2018 à 12:00:35 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Le Plan Commerce de Gael PERDRIAU : de la poudre de perlimpinpin !

Conseil municipal de Saint-Etienne du 23 avril 2018 - Vous trouverez, ci-dessous, l'intervention que Gaël PERDRIAU a censuré !

Le Plan Commerce de Gaël PERDRIAU : de la poudre de perlimpinpin !

Monsieur le Maire, chers collègues,

Je souhaitais profiter de cette délibération pour vous parler de notre centre-ville et de notre commerce.

En préambule et pour répondre à votre remarque précédente, je vous rappelle que c’est bien moi qui ai souhaité démissionner de mes fonctions et non vous qui vous vous êtes séparé de moi. Cessez donc de vouloir toujours réécrire l’histoire !

Depuis quelques mois, la question des centres-villes a été enfin mise au cœur des préoccupations des pouvoirs publics : mobilisation de nombreux élus dans toute la France, présentation récente du rapport d’André MARCON, projet de loi des Sénateurs POINTEREAU et BOURQUIN ou encore lancement du programme « Action Cœur de Ville » par le Gouvernement …

Pendant que cette question fait l’unanimité à l’échelle nationale, à Saint-Etienne, votre politique en faveur du commerce et de notre centre-ville prend l’eau de toutes parts : outre ma démission et l’éviction en catimini d’Eric BARGAIN de ses fonctions de Conseiller municipal en charge du Commerce, nous assistons depuis plusieurs semaines à une nouvelle fuite de cadres au sein de la direction Commerce et Artisanat de la Ville de Saint-Etienne faisant écho au départ de votre directeur général Jean-Luc HUMBERT.

Face à ce constat particulièrement inquiétant, la majorité municipale a tenté une mesure de diversion en lançant un pseudo plan commerce à grand renfort de communication.

Et bien ! pour reprendre une expression désormais bien connue, votre plan commerce, Monsieur le Maire, c’est de la poudre de perlimpinpin !

Nous avons en effet un plan, bâti dans l’urgence, qui ne propose rien de nouveau et met en avant des actions mises en œuvre depuis déjà plusieurs années à la Ville de Saint-Etienne :

  • Je pense tout d’abord aux actions initiées en direction des marchés de notre ville,
  • Je pense aussi à la démarche de recherche active d’enseignes nationales ou de franchises indépendantes en place depuis plus de 3 ans maintenant.
  • Je pense enfin à la question des terrasses dont le règlement d’occupation commerciale du domaine public que nous avions pris en début de mandat intégrait déjà la possibilité pour nos restaurateurs et cafetiers d’utiliser du matériel chauffant l’hiver !

J’en profite d’ailleurs pour vous faire part de mon étonnement dans la mesure où aucune de vos annonces n’a fait l’objet de délibérations lors du Conseil municipal de ce soir…

Nous avons aussi à faire à un plan qui, faute de moyens et d’ambition, fait purement et simplement dans l’effet d’annonces.
Je prendrai l’exemple de l’instauration du droit de préemption sur les fonds de commerce. C’est en effet une mesure particulièrement pertinente que j’avais, moi-même, proposé d’intégrer au plan de mandat de la majorité municipale. J’ai malheureusement demandé pendant plus de 4 ans sa mise en oeuvre, en vain. Je suis très heureux aujourd’hui de constater que vous avez fait marche arrière sur ce dossier qui a été bloqué pendant des années.

Malheureusement, ce dispositif verra le jour de manière opérationnelle que quelques mois avant la fin de votre mandat et n’aura donc aucun effet sur la question, pourtant si importante, de la vacance commerciale à Saint-Etienne. 

Ce plan, enfin, n’a malheureusement pas rassuré les commerçants et artisans du centre-ville et de nos quartiers, inquiets à ce juste titre.

  • Inquiets de ne toujours rien voir du côté de la Galerie Dorian et de la friche Eden et ce malgré vos annonces faites durant l’été 2017,
  • Inquiets de vous voir mettre fin au management de centre-ville à Saint-Etienne qui avait pourtant été la première ville de notre région à adopter cet outil sous l’impulsion visionnaire de Michel THIOLLIERE et que toutes les villes de France veulent aujourd’hui déployer,
  • Inquiets du départ attendu d’enseignes nationales du cœur de ville ou de la fermeture de commerces ou de restaurants indépendants,
  • Inquiets enfin face aux nouvelles orientations données au projet STEEL dont nous attendons toujours la liste des enseignes qui devaient pourtant être annoncées au début du printemps.

Auriez-vous des craintes, Monsieur le Maire, quand à ces annonces et à leur impact en direction du commerce stéphanois ?

Je vous remercie pour votre attention.

Lionel Saugues

Publié le 24 avril 2018 à 11:32:52 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Commerce de Centre-Ville: la politique du pansement sur une jambe de bois

Nous avons à plusieurs reprises dénoncé les orientations désastreuses de M. Perdriau pour le centre ville et son activité commerciale.

L'actualité récente nous conduit à y revenir. D'abord parce que la direction du commerce, avec le départ de trois de ses cadres, n'échappe pas à l'ambiance délétère qui règne dans les services de notre collectivité.

Une situation préoccupante puisque le service en charge de s'atteler à la question du commerce se trouve affaibli alors même que M. Perdriau annonce une feuille de route composée de sept mesures pour « redynamiser » le commerce. Notons au passage qu'il admet donc par la même que le commerce de centre ville va mal après avoir défendu le contraire depuis le début de son mandat.

Ce pourrait être une bonne chose si ces sept mesures n'étaient pas que des effets de communication et d'ajustements à la marge qui n'auront pas plus d'effet sur l'activité commerciale que la réintroduction des voitures dans le centre ville ou l'explosion du coût du stationnement!

Car qui peut croire que rassembler les services municipaux en dehors de la mairie, réaménager les marchés, fusionner les associations de commerçants changera en quoi que ce soit les habitudes de consommation et fera revenir les clients ?

Car tel est le sujet : tout dans la politique menée par M. Perdriau conduit à vider le centre-ville au profit de zones périphériques rendues plus attractives tant au niveau commercial que sur le plan d'activités de loisirs.

Le projet Steel en est la manifestation la plus évidente. Ce projet est nocif pour le commerce de proximité du centre-ville comme pour Centre Deux.

Ces pseudo mesures ne sont donc qu'un rideau de fumée et ne font que révéler l'échec patent de M. Perdriau et de sa politique mortifère pour les commerçants stéphanois.

Les élus du groupe d'opposition
Saint-Etienne en Marche

Publié le 22 avril 2018 à 19:10:26 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Ma réponse au courrier que Gael Perdriau m’a adressé le 30 mars 2018

Ville de Saint-Etienne
Monsieur Perdriau
Maire
Place de l’Hôtel de Ville
42000 Saint-Etienne


Monsieur,


C’est avec la plus grande attention que j’ai pris connaissance de votre courrier en date du 30 mars dernier qui fait suite à ma présence à Franchise Expo Paris.

En premier lieu, vous insinuez à tort, que j’étais présent le jeudi 29 mars, or si vous suiviez vos dossiers avec plus d’attention vous sauriez que ce salon professionnel a pris fin le 28 mars.

Pour le reste et ne vous en déplaise, j’ai décidé de poursuivre, en ma qualité de Conseiller Municipal et en lien avec mes mandats nationaux, mon action en faveur de l’attractivité de notre ville en participant notamment à des salons nationaux afin de continuer à identifier des franchises indépendantes ou de nouvelles enseignes susceptibles de s’implanter à Saint-Etienne.

La prise en compte de ce dossier essentiel pour l’avenir de notre centre-ville nécessite une mobilisation de tous les instants et de toutes les bonnes volontés au-delà de toute question partisane !

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Lionel SAUGUES
Conseiller Municipal

Publié le 17 avril 2018 à 13:18:23 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

Proposition #3 : Pour la création d'un guide destiné à faciliter la vie de nos commerçants, artisans et forains dans leurs démarches administratives

Proposition #3 : Pour la création d'un guide destiné à faciliter la vie de nos commerçants, artisans et forains dans leurs démarches administratives.

On le sait bien, nos chefs d'entreprises sont souvent confrontés à devoir gérer une multitude de démarches administratives. Or, il n'est pas toujours facile pour eux de s'y retrouver entre les différents services de la Ville de Saint-Etienne et de notre Métropole.

C'est la raison pour laquelle, j'avais souhaité constituer dès 2014 la Direction du Commerce et de l'Artisanat, véritable interloculeur unique destiné à les aider au quotidien aux côtés des élus.

Depuis plusieurs années, j'ai proposé également l'édition d'un guide des commerçants stephanois regroupant des informations et des documents sur des thématiques très larges : de la problématique des travaux aux informations liées à l'accessibilité des points de vente en passant par la réglementation concernant les ventes en liquidation, les ouvertures dominicales, la collecte des déchets ...

Ce guide, pourtant finalisé par mes services lorsque j'étais encore Adjoint au Maire, attend toujours d'être édité et diffusé largement afin d'aider celles et ceux qui souhaitent créer ou développer une entreprise à Saint-Etienne.

De nombreuses villes en France ont compris l'intérêt de diffuser de tels documents : Paris, Lyon, Reims, Amiens...

Gageons que ce soit enfin aussi le cas un jour à Saint-Etienne !

Lionel Saugues

Publié le 20 mars 2018 à 08:45:05 dans Mon activité d'élu local | Commentaires (0) |

1| 2| 3| 4| 5| 6| 7| 8| 9| 10| 11| 12| 13| 14| 15| 16| 17| 18| 19| 20| >>

Tous les derniers titres