<< Assemblée Générale Extraordinaire visant à réunir au sein d'une seule et même association la Fédération des commerçants de Saint-Etienne (Fascaps) et Sainté Centre-Ville | Perdriau Girouette Irresponsable | Convention de contractualisation avec l’Etat au regard de l’évolution des dépenses réelles de fonctionnement sur la période 2018-2020 >>

Perdriau Girouette Irresponsable

Le maire de Saint Etienne et le président de Saint Etienne Métropole continue de s’enfoncer dans son déni et ses voltes faces indignes d’un élu local.

Après ses déclarations hors sol sur « les diners », ses soi-disant discussions entre amis, le maire de Saint Etienne refuse de signer la contractualisation avec l’Etat qui encadre les dépenses de fonctionnement des collectivités qui ont un budget de plus de 60M€.

Nous n’osons  pas évoquer la mise en scène place Jean Jaurès avec une pancarte indigne d’un édile par rapport à nos institutions. Et le maire de Saint Etienne s’étonne de ne plus être reçu ou écouter par le gouvernement !!!!

Ce contrat a été présenté en Avril, comme d’habitude, le maire, en tant que mauvais élève essaye de réagir et s’agite dans tous les sens quelques jours avant la date limite fixée au 30 Juin.

Alors qu’à ce jour, 53% des collectivités concernés ont signé comme Bordeaux, Nice, Perpignan, et Reims, 30% doivent le faire d’ici la fin de la semaine. Dominique Bussereau, président des départements de France, après discussion avec l’Etat, et oui c’est possible, a changé d’avis et lève son avis négatif.

Par rapport à Saint Etienne Métropole, le président emmène ses collègues dans le mur et s’enfonce sans réfléchir. En effet, si le contrat est signé, même en cas de dépassement du plafond des dépenses de fonctionnement, la pénalité éventuelle est moins importante qu’en cas de non signature, plus de 500 000€ d’écart.

Autre point : si une collectivité a baissé ses dépenses entre 2014 et 2016, elles sont intégrées dans la contractualisation. Or, le président de Saint Etienne Métropole a fait déraper ses dépenses sur les embauches de cabinets, 4 Directeurs généraux recrutés et qui partent, sur le budget communication et de représentations comme les vœux, et autres.

La note de conjoncture de la Banque Postale précise, pour l’ensemble des collectivités, que les dépenses de fonctionnement 2018 devraient progresser de 0,9% soit en dessous du seuil du contrat de 1,2% fixé par l’Etat.

Pourquoi Saint Etienne Métropole ne saurait pas le faire ? La réponse se trouve dans les arguments incohérents de son président qui s’agite dans tous  sens, au lieu de prendre ses responsabilités et de mettre en place des actions pour gérer le budget de sa collectivité

Le président de Saint Etienne Métropole condamnait les baisses sur les dotations de l’ancien gouvernement, l’Etat lui propose un contrat avec un engagement réciproque, responsable et il refuse encore et encore.

Publié le 21 juin 2018 à 17:35:26 dans Mon engagement politique | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog